5 bandes dessinées sur le sujet du casino

Fan de casino ? Découvrez notre sélection de bandes dessinées sur le casino

Les bandes dessinées et les casinos sont très liés. En effet, de nombreux jeux de casino ont été inspirés des BD. Réciproquement, certaines bandes dessinées ont pour cadre de scénario l’univers des jeux de casino. Ces BD sont très lues par les joueurs de jeux de casinos, car ils y trouvent de nombreuses stratégies pour jouer et gagner. Voici 5 célèbres bandes dessinées liées à l’univers des jeux de casino.

bandes dessinées casino

La bande dessinée « Akagi »

Akagi figure au nombre des premières BD exclusivement dédiées aux jeux d’argent. Sorti en 1991, ce manga japonais met en scène Shigeru Akagi (personnage principal), un joueur inconditionnel de mah-jong. L’histoire véhiculée dans la bande dessinée traite également des Yakuzas (mafia japonaise). Ces derniers sont surtout impliqués dans les tournois illégaux de jeux d’argent.

Grâce à ses stratégies de jeu, Shigeru Akagi remportait toujours les parties de mah-jong contre plusieurs membres importants de cette mafia japonaise. Dans la foulée, il s’est fait un véritable ennemi du nom d’Iwao Washizu. Les deux s’affrontent régulièrement au cours des voyages d’Akagi.

L’une des leçons à tirer de cette bande dessinée est que les jeux d’argent peuvent servir d’élément de règlement de compte. En s’inspirant de l’univers des jeux d’argent (jeux de casino) l’auteur a fait de la BD Akagi l’une de celles qui ont connu un grand succès.

La bande dessinée « Kaïji »

La BD Kaïji a été lancée en 1996. Elle relate la vie d’un joueur expérimenté, mais qui utilise également des techniques d’escroquerie. Malheureusement, il emprunta de l’argent auprès d’un gang très dangereux. Les deux parties s’étaient mises d’accord sur un calendrier de remboursement. Kaiji ne respecta pas ce calendrier. Ce qui lui a valu d’être emmené dans un camp de travail tenu par les Yakuza. Jamais personne n’est sorti vivant de ce camp.

Contre toute attente, il parvint à survivre dans ce camp. Pour y arriver, il a eu recours à ses nombreuses stratégies aux jeux de cartes. La bande dessinée Kaïji est très intéressante pour ce qui est des stratégies de jeux qui y sont détaillées. De nombreux joueurs s’inspirent régulièrement de ces stratégies pour remporter des parties de jeux aux enjeux très importants.

La bande dessinée Kakegurui

Kakegurui convient parfaitement aux personnes qui aiment particulièrement les histoires mystérieuses. Ici, le mystère est basé sur des faits proches de la réalité obscure et vicieuse. L’écriture de ce manga japonais est signée par Homura Kawamoto. Pour ce qui est de l’illustration, elle a été l’œuvre de Toru Naomura.

La bande dessinée Kakegurui a été publiée en 2014. La diffusion de sa version animée a été faite en 2017. Le scénario de cette BD a aussi une adaptation dramatique. L’histoire relatée dans Kakegurui a lieu au sein de l’Académie privée Hyakka. Il s’agit d’un établissement où seules les personnes très riches pouvaient se permettre d’étudier.

En effet, le système de progression des étudiants de cette académie est calqué sur un modèle de jeu. Ici, chaque étudiant met en jeu sa fortune. Les étudiants ayant perdu toutes leurs fortunes sont réduits en esclavage par les vainqueurs à qui ils doivent de l’argent. En fin d’année académique, les étudiants débiteurs n’ayant plus rien pour s’acquitter de leurs dettes obtiennent leurs horaires de vie. Ces derniers déterminent la façon dont chaque étudiant ruiné et endetté devra passer le restant de sa vie.

La bande dessinée « One out »

One out relate une histoire montée de toute pièce par Shinobu Kaitani. La bande dessinée est sortie en 1998. Elle dispose aussi d’une version animée. Son histoire est calquée sur l’univers du baseball mélangé au pari. Le principe du jeu consiste à lancer une balle qui devra être frappée par un autre joueur (frappeur). Chaque partie se joue donc entre deux protagonistes du manga.

Le principal personnage du manga One Out se nomme Toa Tokuchi. Il est un joueur doté d’une capacité unique à pouvoir lancer la balle et remporter la partie. Dans la bande dessinée existe une équipe très faible qui pour remporter le prochain tournoi, a recruté Toa Tokuchi. Ce dernier sera payé à 5 millions de yens à chaque « out ».

En revanche, il perd 50 millions de yens lorsqu’il abandonne une course. L’enjeu est donc de taille, car en un rien de temps, Toa pourrait s’endetter. One out est le genre de manga qui se place au-dessus des mangas ordinaires. Le sens du pari autour duquel la bande dessinée a été écrite a conquis de millions de lecteurs dans le monde. L’équipe la plus faible avait pour défi de tout mettre en œuvre pour occuper un rang important dans le tournoi. Quant à Toa Tokuchi, il devra user de toute son intelligence pour ne pas faire moins d’out face aux adversaires de son équipe.

La bande dessinée « Poker, tout ce qu’il faut savoir… + le reste »

Cette BD convient parfaitement aux amoureux du poker sous toutes ses formes. L’auteur de cette bande dessinée à succès est Florent Lepeytre. Ce dernier a à travers son œuvre mis en scène de façon professionnelle l’univers du poker en utilisant des protagonistes de BD. Du début jusqu’à la fin de cette bande dessinée, l’auteur s’est focalisé sur une approche divertissante des techniques utilisées au poker.

Le poker existe en plusieurs variantes. Dans cette bande dessinée, seule la variante « Texas Hold’em No Limit » a été véritablement détaillée. Elle est vue par de nombreux joueurs comme étant la variante reine du poker.

À travers les personnages de la BD, les joueurs apprennent les stratégies utilisées par les grands maîtres du poker. Ce sont pour la plupart, des théoriciens du jeu. En plus de ces stratégies, Florent Lepeytre aborde son point de vue à propos de certaines théories importantes. Cette bande dessinée est éditée dans le but qu’elle sera utilisée comme un guide complet sur le poker.

Recent posts

Menu

Pages